English

Le corps de la femme



Le corps d’une femme parvenue à maturité sexuelle lui permet d’éprouver du plaisir sexuel, d’avoir des relations sexuelles et des orgasmes en plus de se reproduire lorsqu’un spermatozoïde féconde l’un de ses ovules. Le système reproducteur de la femme comprend des parties externes et des parties internes qui ont chacun un nom bien précis. Les organes sexuels de la femme sont :

Seins

Les seins peuvent être considérés comme faisant partie du système reproducteur en ce sens qu’ils sont destinés à produire du lait maternel si la femme a un bébé. Les seins d’une fille sont sensibles : lorsqu’ils sont caressés, cela peut lui procurer du plaisir sexuel. À la puberté, il est normal que la jeune fille ressente une sensibilité ou une légère douleur aux seins lorsque ceux-ci se développent. À partir du moment où les seins se développent et pendant toute la vie, il est important de faire régulièrement ce qu’on appelle l’autoexamen des seins. Il s’agit d’un exercice pour vérifier que tout est normal, si l’on peut dire. Le lien ci-dessous te mènera à un site (en anglais) où tu pourras trouver des réponses à toutes tes questions concernant l’autoexamen des seins : 

    https://www.optionsforsexualhealth.org/sexual-health/screening/tests/breast-self-exam  

Vulve

La vulve est le mot qui désigne l’ensemble des parties génitales externes de la femme, ce qui comprend les lèvres, le clitoris, le méat urinaire (par où l’urine est évacuée) et l’orifice vaginal — voir ces termes ci-dessous. La vulve est la source de la majeure partie du plaisir sexuel ressenti par une femme.

Lèvres

Chaque femme a des lèvres de part et d’autre de l’orifice vaginal : les lèvres extérieures (aussi appelées grandes lèvres) et les lèvres intérieures (aussi appelées petites lèvres). Les lèvres extérieures sont des replis de peau plus épais qui se rejoignent et couvrent le reste de la vulve. Elles sont généralement recouvertes de poils pubiens et elles peuvent être de tailles différentes (longueur et largeur) — il n’y a pas de taille, de pigmentation ou d’apparence « normale »; tout cela varie d’une femme à l’autre. Lorsqu’une fille est sexuellement excitée, ses grandes lèvres se gorgent de sang, gonflent et peuvent changer de couleur. Sous les lèvres extérieures se trouvent les lèvres intérieures. Celles-ci sont très sensibles. Certaines personnes trouvent qu’elles ressemblent à de petites ailes ou à des pétales de fleurs. Elles sont souvent de couleur rose, mais elles peuvent aussi être de couleur foncée; là encore, la pigmentation peut varier d’une femme à l’autre. Il est possible que les lèvres intérieures soient plus longues que les lèvres extérieures et, donc, apparentes. Cela est tout à fait normal et ce n’est pas un problème. De plus, les lèvres intérieures peuvent aussi bien être lisses que plissées.

Clitoris

Le clitoris est situé dans le haut de la vulve, là où les lèvres intérieures se rejoignent pour former ce qu’on appelle le capuchon du clitoris. Comme pour bien des parties du corps, la taille du clitoris peut varier beaucoup d’une femme à l’autre : il peut être aussi petit qu’un pois ou aussi gros que le bout du petit doigt. Le clitoris est le point central du plaisir, dans les organes sexuels féminins. Lorsqu’une fille est sexuellement excitée, son clitoris se gonfle et devient plus ferme. C’est un point extrêmement sensible et son unique raison d’être est de procurer du plaisir à la femme.

Méat urinaire

Le méat urinaire (ou méat urétral) est la petite ouverture par laquelle l’urine est expulsée de la vessie, par l’intermédiaire d’un tube appelé l’urètre. Le méat urinaire est situé juste au-dessous du clitoris.

Orifice vaginal

Il s’agit de l’ouverture du vagin, là où les deux lèvres intérieures se rejoignent dans le bas de la vulve. Le vagin est un canal qui relie les organes sexuels externes et les organes sexuels internes de la femme.
Les parties internes du système reproducteur de la femme sont :

Vagin

Le vagin est le canal par lequel s’écoule le flux menstruel (le sang) lorsque, chaque mois, une fille a ses règles. C’est là, aussi, que le pénis est introduit lorsqu’il y a une pénétration vaginale au moment des rapports sexuels. Le vagin est très extensible, entre autres parce que c’est par là que sort le bébé lorsqu’une femme accouche par voie naturelle.

Col de l’utérus

Aussi appelé col utérin, il s’agit de la partie étroite située à l’entrée (partie inférieure) de l’utérus, qui relie le vagin à l’utérus.

Utérus

Ce mot vient du latin et signifie « ventre » ou « entrailles », dans le sens de « endroit où se produit la gestation ». C’est une partie importante du système reproducteur, qui permet à la femme de devenir enceinte et d’avoir un bébé. En effet, c’est là que l’ovule fécondé (l’embryon) se fixe à ce qu’on appelle la paroi utérine et devient un fœtus qui se développe pour devenir un bébé.

Trompes de Fallope

Les trompes de Fallope sont nommées ainsi en l’honneur d’un anatomiste qui a été le premier à étudier et à décrire cette partie du corps de la femme. Deux trompes de Fallope entourent les ovaires et sont rattachées à l’utérus. Chaque mois, au moment de l’ovulation, un ovule est libéré par l’un des ovaires (en alternance) et est conduit par de petits cils jusque dans la trompe de Fallope, où il pourra être fécondé s’il y a rencontre entre cet ovule et un spermatozoïde (provenant du sperme d’un partenaire sexuel). Si l’ovule est fécondé, il descend et va se fixer dans l’utérus (voir ce terme ci-dessus). Quand cela se produit, la femme est enceinte.

Ovaires

Les ovaires sont responsables de la production d’hormones féminines et des ovules. Bien enfouis dans le corps de la femme, les ovaires ont la forme et la taille d’une amende en coque. L’extrémité la plus large des trompes de Fallope (qui sont maintenues en place par du tissu conjonctif) entoure partiellement chaque ovaire, mais ne s’y attache pas.

Pour plus de renseignements :

http://www.masexualite.ca/